Célébration des 99 ans de ma grand-mère

Étiquettes

, , ,

Elle, la star

Elle a la patience et la douceur

Elle a la décence et l’honneur

Elle a tant de savoir-faire et si peu de faire savoir!

Elle aurait du tous les avoirs

Les oscars du second rôle:

Fille de…Femme de… Mère de!..

Et Merdeuuu…

Pourtant c’était toujours

Elle, la star!

Elle a l’élégance de la ligne et toutes les lignes de vie

Elle a de la tendresse à revendre

Elle a des trésors au creux des mains

Elle n’est avare de rien et donne tout

Elle défie toutes les modes sans en rater aucune

Elle se parfume à l’Air du Temps …

Elle a la peau douce comme du papier bible

Elle est la plus sociable des recluses

Elle a la foi des gens qui l’on perdue tant de fois

Elle croit en toi mais pas en tout

Elle a provoqué des amours fous,

Des amitiés fidèles et de tendres passions chez nous …

Elle parle peu et comprend tout.

Elle, la star !

DIANE

Vos textes!

Étiquettes

, ,

Merci à ceux qui m’ont envoyé leurs textes en réponse à mes Haïku – Milles grâces  aussi à Colin Blundell, pour m’avoir appris que le pluriel de Haïku est encore Haïku! Quelques pédants diront « Haïkaï »… Je suis tentée…

Voici vos textes:

Un poéme en prose par @pretaboire:

Un énorme pigeon ramier s’est posé au bout du jardin
Magnifique en livrée grise et blanche, il me fait penser à un taureau
Sa couleur tranche avec le sable de l’arène
Sa poitrine est large, son corps puissant, ses jambes courtes,
C’est l’attente de l’envol.

J’aime l’image très forte et observante de ce texte et je crois pouvoir saisir l’oiseau au bord de s’envoler! Un taureau volant très tableau surréaliste!

Les traductions anglaises de mes Haïku par Colin Blundell, de la British Haïku society:

sunlit teacup
in a cool place
I taste its heat

noon lake
deaf with heat
a duck flies off

peaceful roofs
above the terrace where storks
have made their nests

in my porch
a pumpkin three year old
competes with the boots

Une de mes estampes qui par sa petite taille et son sujet pourrait être la traduction pictural d'un Haïku.

« Ring me » – Une de mes estampes qui par sa petite taille et son sujet pourrait être la traduction picturale d’un Haïku.

Merci à Eric et encore à Colin pour ce dialogue entre deux langues auquel la forme du poeme se prète si bien! Le Haïku sert de navette grace à sa concision et les images revèlent leur intemporalité, alors que -et plutot parce qu’- elles sont précisément ancrées dans un présent très intimiste et personnel qui tend à l’universel.

Continuez de m’envoyer vos Haïku ou autre forme poétique afin de continuer ce dialogue, en Français, Anglais, Espagnol?

Haikus 2014

Tisane et part de gateau sur une terrasse de Saint Jacques de Compostelle

Tisane et part de gateau sur une terrasse de Saint Jacques de Compostelle- Peut faire un bon sujet de Haiku!

Haikus 2014

Plein soleil sur ma tasse de thé :

Je goûte la chaleur,

Les fesses au frais.

xxx

Un lac assourdi sous la chaleur.

Midi au zénith

– Le canard s’envole !

Xxx

Sur mon seuil se tient

un potiron de trois ans

– Droite dans ses bottes…

xxx

Quiétude des toits en terrasse

Où des cigognes

ont posé leurs nids.

Le haïku est un merveilleux exercice pour rester dans le présent et le cèlebrer. Voilà pourquoi rédiger un haïku rend heureux. C’est une petite bulle de présent, offerte á la curiosité du lecteur! Les haïkus ont été beaucoup pratiqués au Japon par des pèlerins lors de leurs vagabondages et cette pensée me vient alors que je reviens d’une semaine de marche en Galice. Je ramène donc quelques haïku dans mon sac á dos – a partager lorsqu’ils seront prêts. Les poèmes ci-dessus datent de l’an passé.

Seules rêgles: Le poème doit se suffire á lui-même: pas de titre ou date superflu! Le poème doit comporter entre 2 et 4 lignes Le poème doit solliciter les sens et non l’intellect Un bon haïku doit pouvoir se dire en une seule respiration.

Ecrire un haïku permet a la fois de développer son don d’observation et de rester dans le moment présent. Comme le yoga ou la méditation, c’est une discipline positive à pratiquer en abondance… Essayez donc et envoyer moi vos bulles de savon!!! Je m’engage à les publier toutes! ULTREÏA!

Poeme du jour! A mon fils de 20 ans…

Mon fils aux yeux de velours et d’œillet à la bouche,
Mon fils aux sourcils d’enfant étonné,
aux arcs de solstice d’été

Mon fils au dos d’ambre liquide,
au dos de sel pour la soif,
au dos de jaguar:

Mon fils au torse de David,
à la poitrine de page blanche et de pupitre en bois;
à la poitrine d’ange rédempteur.

Mon fils aux hanches de torero argentin,
aux hanches de gants de soie.

Mon fils aux chevilles de vent,
aux pieds d’Hermès messager,
aux pieds de fugue et d’aventure,
-aux pieds de figue et de mûre-
aux talons vifs dont la trace humide, vite absorbée,
reste longtemps sur ma rétine
après, bien après,
qu’il se soit
éloigné!

Ecrit en hommage à André Breton
Diane Comte Frost, Londres, Mars 2015

Mon Citabook sur EVENE

Étiquettes

, ,

Je me suis construit un petit recueil de mes citations favorites depuis quelques années: le genre de phrases qui vous fait sourire, réfléchir ou tout simplement donne un reflet différent à une pensée personnelle. Bref, j’ai décidé de le faire partager à mes lecteurs et donc je poste ici le lien en espérant qu’il soit utilisé et commenté: Asseyez-vous confortablement et dégustez…
« La seule manière de protéger sa culture, c’est d’accepter de la mettre en danger. »
Paul Andreu Image:

http://evene.lefigaro.fr/user/Polyglotte-5051?citabook=1619434

Bonne lecture!