Mots-clefs

, , , , ,

Je goûte le plaisir de relire « Candide ou l’Optimisme » dans l’adorable réédition Folio Anniversaire sortie en 2012 avec d’inénarrables illustrations de Quentin Blake.

Je fonds déjà en palpant la couverture violette, veloutée et tactile. Un bien bel objet !

A l’intérieur, les aquarelles tendres et drôles de Quentin Blake accompagnent les aventures rocambolesques de Candide, passant du vieux au nouveau monde et retour.

La langue simple et belle, le ton ironique du narrateur, me procurent le même plaisir que lors de ma première lecture et peu de livres tiennent leurs promesses deux fois !

Candide sera chassé de son château, enrôlé de force, fouetté, mis en prison, perdra toutes ses richesses, sa maîtresse la belle Cunégonde et ses amis les uns après les autres, mais malgré tous les coups de boutoir du destin aura bien du mal à remettre en cause la philosophie optimiste de son bon maître Pangloss « le plus grand philosophe de toute l’Allemagne ». Pour celui-ci en effet,  « tout est pour le mieux dans le meilleur du monde ». A cela s’oppose le réalisme du Sieur Martin : «  Travaillons sans raisonner (dit-il) c’est le seul moyen de rendre la vie supportable ». Enfin, Candide, avec le pragmatisme de l’homme d’action qu’il est devenu, conclu qu’il faut tout simplement « cultiver notre jardin ».

Voltaire est un éternel moderne, et pas seulement à cause de sa vision pessimiste du monde ! Car Voltaire ne désespère jamais des hommes et son humour pince-sans-rire est un bon antidote à la pensée frileuse et normative contemporaine.

Là où Diderot est didactique, Voltaire joue les faux naïfs et démontre ce qu’un autre ne ferait que déclarer. Voltaire est un idéaliste qui se retient, un cynique qui ne peut s’empécher d’espérer, un épicurien qui se méfie des sens : Bref, un homme véritable. Et si vous pensez que l’argumentation contre l’optimisme béat n’est plus d’actualité, reportez-vous seulement aux arguments des révisionnistes de tous bords et tenants du status quo que ce soit sur le climat ou les émissions… Ou encore l’optimisme sans remise en cause crédible qui entoure le (manque de) débat sur les OGM ! Tout est-il vraiment pour le mieux dans le meilleur de mondes?!…

Pour renouer avec l’esprit sceptique et critique des Lumières, lisez ou relisez Candide ou l’Optimisme, par Voltaire, éditions Folio.

Publicités