Mon fils aux yeux de velours et d’œillet à la bouche,
Mon fils aux sourcils d’enfant étonné,
aux arcs de solstice d’été

Mon fils au dos d’ambre liquide,
au dos de sel pour la soif,
au dos de jaguar:

Mon fils au torse de David,
à la poitrine de page blanche et de pupitre en bois;
à la poitrine d’ange rédempteur.

Mon fils aux hanches de torero argentin,
aux hanches de gants de soie.

Mon fils aux chevilles de vent,
aux pieds d’Hermès messager,
aux pieds de fugue et d’aventure,
-aux pieds de figue et de mûre-
aux talons vifs dont la trace humide, vite absorbée,
reste longtemps sur ma rétine
après, bien après,
qu’il se soit
éloigné!

Ecrit en hommage à André Breton
Diane Comte Frost, Londres, Mars 2015

Publicités